Trans'verses - Estelle Fenech
Trans'verses
(fr)
Les personnes photographiées dans le cadre de cette série de portraits sont des individus qui ont refusé, à un moment ou à un autre de leur parcours de vie, le pouvoir de l’ordre assigné par la société et les mentalités dominantes, en détournant le genre de son chemin tout tracé pour se réapproprier leur corps. Dans son sens le plus large, le mot transgenre regroupe plusieurs expressions identitaires dans lesquelles la personne considère que le genre attribué à sa naissance, en fonction des organes génitaux, est une description fausse ou incomplète d’elle-même.

Les triptyques présentent les sujets de face et sous un éclairage volontairement intense. Le fond se compose d’une toile de couleur noire qui fait ressortir les traits et les contours du visage de façon très nette. Le modèle pose dans un premier temps debout, le regard face à l’objectif, puis torse nu (non obligatoire) assis sur une chaise. Je leur demande de me parler de leur cheminement personnel et prends plusieurs séries de photos de leurs mains pendant qu’ils s’expriment. C’est ici le rapport du sujet à son corps et au photographe qui est interrogé.

Il s’agit, à travers cette série, de donner à penser une ouverture du champ des possibles en obligeant le regardeur à abandonner ses modes de pensée binaire (masculin/féminin). Repenser pour tenter de réévaluer notre propre perception du moi et la manière dont elle est construite.

(en)
The people photographed in this series of portraits are individuals who, at one point or another in their life, have refused the power of the order assigned by society and the prevailing mentalities, by diverting the genre of his path all traced to reclaim their bodies. In its broadest sense, the word transgender includes several expressions of identity in which the person considers that the gender attributed to his birth, according to the genital organs, is a false or incomplete description of itself.

The triptychs present the subjects of face and under a deliberately intense lighting. The background consists of a black canvas that highlights the lines and contours of the face very clearly. The model poses at first standing, looking at the lens, then shirtless (not mandatory) sitting on a chair. I ask them to tell me about their personal journey and take several sets of photos of their hands as they speak. This is the subject's relationship to his body and to the photographer who is questioned.

Through this series, it is a question of opening up the field of possibilities by forcing the viewer to abandon his binary (masculine / feminine) modes of thought. Rethink to try to reevaluate our own self-perception and the way it is constructed.
Top