Les rapatriés indochinois de Sainte-Livrade - Estelle Fenech
Les rapatriés indochinois de Sainte-Livrade
(fr)
En 1954, la défaite française de Diên Biên Phû contraint les familles françaises à un départ précipité. De nombreuses familles issues de couples mixtes, des femmes vietnamiennes et leurs enfants eurasiens sont alors rapatriés au titre de Français d’Indochine et installées de façon « temporaire » dans des bâtiments collectifs désaffectés.
L’Etat français les y a oubliés. Plus d’un demi-siècle s’est écoulé et l’un de ces camps existe toujours. Il vit ses dernières heures. Un projet de démolition a vu le jour qui a pour but de faire table rase de cette part de l'histoire qui embrasse l'état français.

(en)
In 1954, the French defeat of Dien Bien Phu forced French families to a hasty departure. Many families of mixed couples, Vietnamese women and their Eurasian children are then repatriated as French Indochina and installed "temporarily" in abandoned collective buildings.
The French state has forgotten them. More than half a century has passed and one of these camps still exists. He lives his last hours. A demolition project was born which aims to make a clean sweep of this part of history that embraces the French state.
Top