On the road, an ftM story - Estelle Fenech
On the road, an ftM story
(fr)
J’ai rencontré T. pour la première fois il y a plusieurs années à l’occasion d’une soirée entre amis. A l’époque, il se faisait encore appeler par son prénom féminin. Le jour de ses trente ans, il débutait son traitement hormonal. Je l’ai suivi durant plus de deux ans jusqu’à l’obtention de son changement d’état civil.

Sa mastectomie remonte à présent à plus d’un an et demi. La cicatrisation est terminée. T. a finalement perdu ses deux tétons mais cela ne le dérange pas. Il aime son torse comme il est parce qu'il est le fruit d'un processus, d'une histoire, la sienne, celle qu'il s'est inventée. La photo qui trône dans son salon est là elle aussi pour le lui rappeler.

T. « Moi je ne considère pas qu’il faille faire table rase de mon passé. J’ai quand même vécu trente ans dans le genre féminin. Mon passage du féminin au masculin ne s’est pas fait du jour au lendemain. C’est beaucoup plus complexe, beaucoup moins binaire. Personnellement, j’ai de la tendresse pour la fille que j’ai été. »

(en)
I met T. for the first time a few years ago at a friend’s party. At the time he was still using his female name. On his thirtieth birthday he began his hormonal treatment. I followed him for more than two years, until he obtained his legal sex change.

Today, his mastectomy happened over a year and a half ago. The scarring is finished. T. eventually lost his two breasts but that doesn’t bother him. He likes his torso as it is because it’s the result of a process, of a story, his own, that which he has invented. The photo that presides in his living room is there to remind him of this.

T. « I don’t consider that it’s necessary to wipe a clean slate with my past. After all, I lived thirty years with a female gender. My transition from female to male didn’t happen overnight. It’s much more complex, much less binary. Personally, I have affection for the girl that I was. »

Top